L’inventaire post maladie et de nouveaux habitudes à mettre en place

Premier constat: S’occuper de moi-même est un processus hautement individualisé.

Ma première rencontre avec une maladie grave donne pause pour réflexion 

.À l’hôpital, ils m’ont dit que dorénavant je devrais boire au moins 1,5 litre d’eau et rester hydraté et manger de petites quantités régulièrement tout au long de la journée.

Faire de l’exercice autant que possible – surtout la marche. Pour moi, cela signifie revenir aux arts martiaux.

C’est en bon chemin

Merci l’hopital. 
Et maintenant

*Certaines idées d’auto-soins pour mon bien-être mental / émotionnel incluent:

*Gratitude: la reconnaissance active de ce que je reçois. Chaque jour.   

*Hugs et le cultivation de contacte physique, à la fois sociale et intime. 

*Construire mes projets (coaching, enseignement, dessin, musique, écriture, lecture)

*Exercices de respiration (mes méditations ultra courts ), Le Thích Nhất Hạnh walking consciousness que j’ai exploré avec Dr. Jerome Liss de longues année sur les bords du Tibre et la marche Afghan – technique que j’ai animé dans les années 80.

*Parler régulièrement à un ami proche et aimé.

*Identifier quand je me sens accablé, déprimé ou en colère en m’éloignant de n’importe quelle situation qui nourrit ces sentiments .

Autant de nouveaux habitudes à mettre en place. Du pain sur la planche.